Prochain chantier : la terrasse!

Depuis le temps que j’en rêvais! Le chantier de la terrasse est en cours de préparation! J’ai dû attendre jusqu’à présent, et ce pour deux raisons majeures : les finances (ben oui 😦 )… et surtout le tassement du terrain : comme j’avais remblayé ce coin en pente sur une hauteur d’un mètre environ en 2016, il a fallu laisser le temps au sol de « se tasser », notamment à l’aide de la neige. C’est chose faite!

Printemps 2016… remblai en cours!

20160320_175446

Printemps 2017… remblai tassé!

20170315_180106

J’ai choisi un style de terrasse très peu conventionnel pour ma région, et qui est en même temps un clin d’œil à mes origines belges : la brique! J’ai totalement craqué sur cette disposition en « arêtes de poisson », comme un « parquet de briques ». Ne dirait-on pas un vrai tapis d’extérieur? (source : Pinterest)

652fac23cab6de69639bfb7298093b66

Sauf que j’ai choisi une tonalité de briques plus claire et plus douce à mon goût:

Septima Aureum gris-jaune

Je vous donne donc rendez-vous très bientôt pour le début des travaux, dont j’ignore encore la date, mais qui devraient débuter dans quelques semaines. Youpiiii!

Les renaissances de fin mars!

Aaah, cela devient très intéressant de sortir au jardin! Les progrès sont visibles jour après jour, on voit presque pousser les plantes à vue d’oeil (surtout les graines d’érables, grrr)! Les premières plantes sorties sont: iris nains (trois variétés), sanguisorba (au feuillage plumeux magnifique), crocus (qui étaient déjà là avant mon emménagement il y a 5 ans), polemonium purple rain (sur lequel j’ai abondamment marché en me demandant « mais… il est où? »), hellébore noire (première floraison en 2 ans!), hépatique, primevère rose (arrivée là toute seule) et finalement un myosotis du Caucase:

Quelle poésie, ces gouttes d’eau capturées entre les feuilles de ce lupin et de cet allium!

Mes boules de mousse, confectionnées en octobre dernier, sont en pleine éclosion. Y aura-t-il des fleurs de muscari? Pour le moment… suspense:

20170319_154926 (800x600)

Voici un petit pied d’achillea ptarmica Perry’s White que j’avais mis en terre l’année dernière, prélevé dans un autre coin du jardin. Comme vous le voyez, cette plante envahissante a bien colonisé son espace! Elle atteint un diamètre d’environ 50 cm.

Mon daphné odora, planté l’automne dernier, n’est manifestement pas rancunier (j’ai oublié de lui mettre son voile d’hivernage… il a perdu presque toutes ses feuilles pourtant persistantes). Il m’offrira néanmoins de magnifiques fleurs parfumées!

20170322_182421 (800x600)

Surprise ce matin : ma meilleure amie Candice m’a déposé ces deux magnifiques hellébores. Je les planterai au pied de cette clématite, pour protéger son pied.

20170322_182608 (800x600)

Voici l’achat du jour, commandé spécialement par une pépinière : un holodiscus discolor. Il n’y a plus qu’à… creuser un trou énorme pour le caler dedans! Mais le jeu en vaut la chandelle, n’est-il pas magnifique?

Je me suis aussi laissé tenter par cette jolie mangeoire et par des pensées. Prendre des photos en mode incognito est impossible ici : il y a toujours un minou sur mes talons. Ici, c’est Chipie, dite la dodue (6.1 kg!) ❤

Et pour finir, voici une petite fortune jetée par terre : une montagne de paillis d’écorces (et il en manque encore)! J’ai entendu dire partout que c’était indispensable. Croyez-moi si vous voulez, mais c’est la première fois que j’en mets en 3 ans! J’espère que cela portera ses fruits, protégera la terre de mon couloir à vent de jardin… et de la sécheresse!

A bientôt pour d’autres merveilles!

Plein de trésors au ras du sol!

Cet après-midi, par un soleil des plus agréables, j’ai pris plein de photos pour vous montrer les trésors éclosant au jardin. Mais en les regardant, je m’aperçois qu’elles ressemblent à peu près toutes à celle-ci, à savoir des « plantes en devenir », des micro-salades qui ne vont pas soulever un fol enthousiasme visuel. Pourtant, quelle émotion en découvrant sous les feuilles ce qui était en train de renaître! Ici, un eremurus. Je l’ai depuis 3 ans et il n’a encore jamais fleuri. Je touche du bois!

20170311_173631 (600x800)

Ah ces iris harmony! Depuis hier, je les guettais, heure après heure, pour capturer enfin leur ouverture! L’année dernière, ils ont éclos le 15 mars, trois jours plus tard que cette année. Comme quoi, la nature est vraiment bien réglée!

J’ai aussi installé l’obélisque construit le week-end dernier dans ma cuisine. Et taillé mes buis, en boule ou en cône. Ces sessions en plein air me permettent aussi de discuter avec les voisins, les passants. Tous demandent si ça pousse, ou le nom de telle ou telle plante, etc.

Mais l’essentiel de mon temps a été consacré aux 42 rosiers qu’il a fallu tailler et nourrir de corne broyée, de poudre de roche et de granulés de fumier bovin. J’ai également palissé mes rosiers grimpants, qui commencent à avoir la dimension nécessaire  pour cela (les deux derniers étés secs ne leur ont pas profité). Je me suis inspirée du formidable blog « Je suis au jardin » et ai recyclé les ferrailles que j’avais utilisées pour la chape de ma cuisine. Les voici désormais promues au rang de treillis! C’est bien plus pratique que les fils tendus.

20170311_173354 (800x600)

Le rosier-liane « Bobbie James », qui atteint désormais les 6 mètres de hauteur (et qui n’est pas au bout de sa croissance), a dû être attaché lui aussi. Désormais, il faudra qu’il se débrouille tout seul : je ne veux pas grimper plus haut que cela! Rien que de l’écrire et je transpire des mains! Je ne suis pas sensible au vertige, mais j’étais quand même à la hauteur du toit… brrr…

IMG-20170312-WA0001 (600x800)

Schatz, généralement farceur sur les photos, n’a pas fait exception à la règle. Mais il a varié son registre aujourd’hui. Il a méchamment photobombé ma prise de vue en arrosant la fontaine! Il s’arrange toujours pour faire ça devant moi. Je me demande ce que ça veut dire 😦

Minette, elle, est plus classe! Au premier plan, un stachys byzantina aux feuilles douces comme des oreilles de lapin.

20170311_174324 (600x800)

Et voici la toute première plantation de l’année : un rosier « William and Catherine », que j’ai en fait déplacé d’un coin où il se plaisait peu. Vous trouvez cet agencement affligeant? Vous avez raison! J’ai recouvert le sol de nattes, puis de cosses de coco, puis de pierres, afin d’étouffer les mauvaises herbes, en grand nombre à cet endroit. C’est provisoire, naturellement!

Et je termine ce billet par quelques vues encore peu séduisantes, mais qui ne tarderont pas à l’être! Je vous souhaite un très bon début de semaine!

 

 

 

Commande de graines

La balade au jardin hier m’a redonné des envies de jardinage! J’essaie de ne pas trop y penser tellement je suis impatiente, mais là j’ai craqué pour les graines que voici (cliquer sur l’image pour obtenir le nom). Voilà, je voulais juste partager ce petit bonheur avec vous et, pourquoi pas, vous donner des idées 🙂

http://www.plant-world-seeds.com

http://www.amazon.co.uk (uniquement pour la nicotiana mutabilis)

Les premiers frémissements du printemps au jardin!

Février… mois terne et triste entre tous, lorsque l’on est mordu de jardinage! Le temps commence vraiment à devenir long, les giboulées deviennent agaçantes. Heureusement, la lumière se fait plus amicale le soir.

20170212_162057-800x600

Cet après-midi, profitant d’un rayon de soleil, je suis sortie avec ma fidèle tasse de thé au jardin. Le nez au sol tel un beagle, je pistais mes proies dans les broussailles. Ha! Et d’une! Voilà les minuscules feuilles du Delphinium Casablanca!

Ici, la plante la plus précoce du jardin, la toute première à fleurir, le mini Iris Harmony. Dans un bon mois, il devrait être éclos.

On ne les présente plus : les perce-neige! Celles de ma voisine sont déjà toutes en fleurs. Le printemps commence toujours chez elle en premier! Je me demande quel est son secret.

20170212_161804-800x600

Ici, un magnifique pied de phlox. Je ne sais pas quelle couleur il aura, car c’est Minou – ma pourvoyeuse de phlox – qui m’en a donné plusieurs l’automne dernier. Par le passé, j’avais reçu la variété David, somptueuse. Je croise les doigts pour que ce soit le même, car j’adore le blanc!

Les hellébores sont les seules à être en fleurs en cette saison.

20170212_161910-800x600

Les bourgeons du Cornus controversa variegata se « dodufient », comme dit joliment ma meilleure amie Candice.

Les muscari de mes boules de mousse confectionnées en octobre dernier commencent à sortir. J’ai hâte, j’ai hâte!

Candice a doublé Dame Nature en m’apportant ce magnifique bouquet de délicates tulipes! Je l’admire en dégustant le premier sirop de menthe-bergamote du jardin de l’année!!! Malgré une plantation en terre dans un pot, celle-ci s’est échappée et j’ai arraché quelques pousses rampantes et odorantes. Avec un peu de sucre et de la limette, j’ai l’impression que l’été est là! Mmmh! Pas encore, mais on tient le bon bout, car la nature s’est réveillée et elle apportera chaque semaine son lot de petits changements!

20170212_162751-800x600

Confection de gâteaux pour oiseaux après chutes de neige!

Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment réaliser des petits gâteaux nutritifs pour oiseaux, à suspendre ou à poser!

20170114_150350

Parce qu’en effet, ces derniers jours sont devenus hostiles pour nos petits piafs, mésanges, bouvreuils, merles et autres mésanges, qui se trouvent en abondance ici. Il a neigé 30 bons centimètres et nul doute qu’il est difficile pour les oiseaux de trouver de quoi manger.

20170114_12083920170114_120901

Mais avant de pouvoir confectionner leur repas hivernal, il faut s’équiper pour aller pelleter la neige! Avec tout ce qui est tombé, il m’est impossible d’ouvrir le portail, qui est bloqué par la poudreuse.

20170114_114330

Il y avait de la neige jusque sur le paillasson! Sortons l’huile de coude…

20170114_114753

Après quelques minutes, le chemin est dégagé. Juste de quoi passer 😉

20170114_120638

J’ai également déblayé l’entrée privée des minets, dont la chatière se trouve dans la petite niche à gauche.

20170114_120657

Et maintenant, place à la recette! En regardant sur Internet, j’ai pu m’apercevoir qu’elles sont variées. Pour la mienne, j’ai choisi de la graisse de coco, des graines pour oiseaux sauvages, du beurre de cacahuètes avec morceaux et des cerneaux de noix. Vous pouvez aussi ajouter des baies séchées, à déposer dans le fond des moules, pour décorer.

20170114_134054

Tout d’abord, faire fondre la graisse de coco à feux doux, puis y ajouter le beurre de cacahuètes. Le faire fondre lui aussi.

20170114_134356

Ajouter les graines et les cerneaux de noix (concassés):

20170114_135230

On obtient une pâte grumeleuse qui sent drôlement bon le beurre de cacahuètes, mmh!

20170114_140222

J’ai mis la mixture dans des moules, à refroidir, sur le paillasson. Quelques temps après, j’ai entendu sonner à ma porte. Le temps de descendre, d’ouvrir… et il n’y avait personne. Il n’y avait plus de moules non plus. Je vois, au loin, le brocanteur qui était venu chercher un dernier carton que j’avais mis à son attention derrière la porte. Il me lance « je prends ça aussi? » en brandissant les moules. Euh non… ça, c’est pour mes petits oiseaux 😉

20170114_140813

Et voilà le démoulage! C’est joli, non? Les cinq « pâtés » sont à poser dans une assiette ou sur un rebord de fenêtre (voire au sol, pour le petit merle qui vient toujours gratter mon compost). Ceux avec les trous au milieu seront à suspendre à l’aide d’un joli ruban ou avec une ficelle, comme sur la première photo. Voilà! J’espère que cette recette vous aura donné des idées! Et je vous souhaite un bon week-end!

L’explication en vidéo, dont je me suis inspirée : https://www.youtube.com/watch?v=2Hrd4rVUIWc

20170114_150151

Montage du mur en pierres

Voici le gros travail de cet été, que je ne vous avais pas encore présenté : la construction du muret Nord! J’avais commencé en juillet, mais avec l’accident de Minette au beau milieu de l’ouvrage, j’ai laissé traîner… mais récapitulons. Tout commence avec les fondations creusées en juin, 70cm de profondeur:

20160521_185659.jpg

Voici l’arrivée de l’équipe de choc avec frérot et papa! Mon père sait monter des murs et mon frère voulait apprendre. Moi j’avais besoin d’un mur, alors ça tombait bien, haha 😀20160718_092823Tout commence avec l’arrivée du béton, une remorque pleine. Il a fallu le mélanger avec du retardateur, tellement il faisait chaud. Il risquait de « prendre » trop vite!

20160718_083959

Nous remplissons de béton et de grosses pierres les fondations que j’avais pourtant si patiemment creusées! J’ai presque eu mal…

20160718_092906

Minette, avant son accident, observe depuis la moto de mon père (comme vous me posez souvent la question, je vous informe que sa patte est loin d’être guérie, mais qu’elle marche assez bien quand même! Elle a repris ses petites habitudes, court, grimpe aux arbres et joue à la bagarre avec les autres).

20160718_094034

Piquage avec les fers à béton (j’en profite pour passer une annonce, mesdemoiselles, ce charmant jeune homme [celui de droite] est célibataire, hihi!).

20160718_111843

Comme nous avons trop de béton, nous en profitons pour mettre à niveau un petit local qui avait des trous de 20 centimètres autour des dalles en béton dont on voit la forme ci-dessous:

20160718_120718

Une astuce de jardinier pour ne pas se planter dans le cou les tuteurs, ou ici les fers à béton, (j’ai déjà donné une fois).

20160718_205447

Les fondations sont sèches le lendemain. Le sable est là, le ciment aussi, c’est parti pour brasser des mètres cubes de béton!

20160719_134234

Au préalable, j’ai trié les plus belles et les plus grosses pierres pour la première rangée. Certaines faisaient 40 kilos, les deux tiers de mon poids! Pas facile…

pierres

La première rangée, justement!

20160719_201046

Le lendemain soir. Moi qui pensais que l’ouvrage serait monté en deux jours, mouahaha! Heureux les simples d’esprit! Ce puzzle géant nécessite un temps démentiel! De plus, je travaille désormais seule (frère a repris le travail et papa s’est blessé à la main). Donc ne soyez pas trop sévère avec mon mur… je sais qu’il n’est pas parfait, mais je suis de formation administrative après tout 😉

20160720_204927

Encore quelques jours plus tard…

20160721_175900

Au fur et à mesure que monte le mur, je remblaie avec l’énorme tas de terre juste en amont.

20160723_203040

La p’tite bête qui monte, qui monte, qui monte… On ne dirait pas, mais il fait presque 8 mètres linéaires!

20160727_202119

De l’autre côté du mur, c’est le chantier! Certaines pierres pèsent 80 kilos et je n’arrive pas à les bouger. On trouve aussi une souche, un volet, des tas de goudron… bref, il faut faire un coup de nettoyage!

20161022_1523202

La végétation a changé… nous sommes en octobre. J’ai enfin trouvé la motivation de nettoyer ce coin-là. Un forestier a emporté les grosses pierres. Comme mon mur n’est pas fini, j’ai mis une bâche par-dessus pour le protéger cet hiver… et on verra la suite l’an prochain 😉 Mais en attendant, le terrain est enfin à niveau… ou peu s’en faut! ❤

20161022_152320

Et comme la nature change de couleur, je fais comme elle! Même si ça n’est pas très 19ème 😉

20161008_133329