Un nouvel hôte au jardin!?

Depuis quelques jours, depuis ma fenêtre, je vois Chipie guetter quelque chose dans le rhododendron. J’imagine un trou de souris ou quelque chose comme ça.

Hier soir, j’ai jeté une pomme par la fenêtre, pour le renard (également friand de fruits). Ce matin, elle n’était plus là. J’en ai profité pour aller voir ce que regardait Minette. Je n’ai pas été déçue du spectacle…

20180114_105413 (1000x750)

J’ai découvert, sous l’arbuste, un trou d’une vingtaine de centimètres de long et d’une dizaine de large. La pomme était à l’intérieur!

20180114_111810 (1000x750)

Malgré ma  torche, impossible de voir quoi que ce soit d’autre, sauf que la tanière est assez profonde et se poursuit sous une pierre ensevelie (elles sont nombreuses tout autour de la maison, pour le drainage).

20180114_105204 (1000x750)

Un peu plus loin, une autre sortie, que j’avais déjà aperçue.

20180114_105143 (750x1000)

Un trou de souris? peu probable, c’est beaucoup trop grand. Un rat? Avec quatre chats, plus ceux du voisinage, j’en doute. Un rat est une proie possible pour un chat. De plus, je n’ai jamais vu de crottes de rats dans le jardin. L’hypothèse la plus probable est… les fouines!

Je les ai encore entendu piailler hier soir. Et il y a des crottes plein le jardin. Sachant que le compost est à 1 mètre du trou, il est fort probable qu’elles aient choisi d’y établir un terrier (la fouine est aussi « détritivore », donc se nourrissant de déchets ménagers). Et mes chats ne s’approchent pas des fouines (ils gardent un mauvais souvenir de mes furets), ce qui explique qu’elles auraient pu avoir la possibilité de s’installer. C’est peut-être aussi un hérisson, mais je n’en ai jamais vu ici. Quoi qu’il en soit, ce jardin est un lieu où tous les animaux sont les bienvenus et je suis ravie de cette nouvelle habitation (si elle pouvait toutefois ne pas porter atteinte à la santé de mon rhodo, ça irait aussi!).

Belle journée à vous, si possible ensoleillée et pleines de surprises… des bonnes 😉

 

 

Publicités

Premières pousses vertes… 1 mois d’avance!

Le soleil, qui a brillé toute la journée, m’a soufflé d’aller faire un petit tour au jardin. Bien m’en a pris! Que de surprises, je ne m’y attendais pas une seule seconde, si tôt dans l’année!

BULBES. Bien que les perce-neige étaient déjà visibles depuis quelques jours, j’ai découvert avec émerveillement les premières pousses de tulipes! Puis… oh!… les pointes des iris harmony, les fleurs les plus précoces de l’année! Et enfin, une jacinthe dont on devine déjà le bouton floral. En 2017, les mêmes pousses étaient apparues à mi-février. Nous avons un mois d’avance! Il faut dire que l’hiver dernier avait été rigoureux et que celui-ci est plutôt doux.

Mais la vraie surprise provient surtout des élégants eremurus (ou lis des steppes)! Le voilà déjà qui sort, semblable par la taille et la couleur à une endive. Surprise, il s’est dédoublé! Cela parait anodin, mais peut combler un jardinier d’une immense joie! A droite, la même plante le… 11 mars 2016!!

La première fleur de 2018! L’eranthe, ou hellébore d’hiver! Les petits fouillis verts, en-dessous, sont des phlox et un gypsophila Rosenschleier. Cette plante, à l’allure si délicate, est sans conteste l’une de mes préférées, d’une floraison abondante, légère et longue! Il semble bien parti!

Un qui semble mal parti, hélas, c’est mon cornus controversa variegata (ou cornouiller des pagodes). Quel mal peut-il le ronger? C’est comme si ses branches éclataient! Certaines ont complètement séché! Toute piste est la bienvenue si vous avez une idée de comment l’aider 😦

Malgré tout, il bourgeonne. Je croise donc les doigts! Cette plante pousse en moyenne de 10 cm par année… c’est déjà bien assez ingrat comme ça, sans qu’il soit malade par-dessus le marché!

Et sur ce, je vous souhaite un très bon dimanche! A bientôt!

Une clôture pour l’ouverture de 2018!

Hé voici l’un des grands projets 2018 pour le jardin! Je dis « l’un des… » mais je serai tellement occupée avec la rénovation de ma toiture ce printemps, puis l’aménagement des combles, que j’ignore quelle part de travail je pourrai réellement consacrer au jardin. Celui-ci, qui entre dans sa quatrième année d’existence, devrait être en mesure de se débrouiller relativement bien tout seul.

Donc, voici ce fameux nouveau projet! Il s’agit de cette clôture achetée en novembre dans le Sud de la France. Seulement voilà, elle n’est pas prête à installer en l’état, il faut la traiter et la peindre.

La voici « dans son jus ». Elle est légèrement rouillée, mais néanmoins propre (aucune cloque, ni ancienne peinture):

20171231_113127 (750x1000)

La voici après un nettoyage à la brosse métallique, pour faire tomber la rouille susceptible de se détacher (il y en a très peu), et un coup d’aspirateur et de souffleur:

20171231_120522 (750x1000)

Une couche de bloque-rouille:

20171231_141009 (750x1000)

Et, enfin, la peinture gris métallisé « effet martelé ». Cette dernière subtilité n’est pas vraiment nécessaire, car la texture du métal se charge très bien de lui conférer cet effet!

20171230_141638 (750x1000)

J’ai trouvé la manière idéale de peindre, à l’aide du lève-plaque : celui-ci permet d’avoir l’ouvrage toujours à la bonne hauteur. J’ai « déjà » traité et peint deux éléments, totalisant 3.5 mètres de longueur. Il en reste 21 à faire (rien que d’écrire ça, la tête me tourne). C’est une tâche affreusement chronophage : chaque élément prend environ 3h30 à rénover!

20180107_163551 (750x1000)

Argh, changeons de sujet : voici quelques nouvelles du jardin. Celui-ci a traversé, il y a quelques jours, la tempête Eleanor. Malgré les inondations avoisinantes, aucun dégât n’est à déplorer. Voici une vidéo prise depuis ma fenêtre:

L’hortensia Incrediball a très bien résisté! Bien que sec, sa silhouette reste ornementale!

20180102_133500 (750x1000)

Et je termine sur une note verte, avec l’hivernage de cette petite plante tropicale, la Salvinia auriculata. Elle a une histoire insolite : en allant prélever quelques lentilles d’eau au jardin botanique (hum, chuuut!), j’ai par mégarde glissé dans ma boîte l’une de ces petites plantes. Durant l’été, elle s’est multipliée dans le bassin. Et depuis qu’elle est à l’intérieur, elle continue! Cette plante produit des chaînes de feuilles, puis celles-ci se séparent. C’est vraiment joli!

20180106_115127 (1000x750)

Sur ce, je vous souhaite également de vous régaler les yeux avec pleins de choses jolies! A bientôt!

L’espoir renaît au jardin!

Tout d’abord, je profite de ce premier billet de l’année 2018 pour vous souhaiter une EXCELLENTE NOUVELLE ANNÉE! Remplie d’une multitude de petits et grands bonheurs, d’amitié, de paix, de santé! Et je vous remercie pour votre fidélité!

Un rayon de soleil, 20 cm de neige disparue en une nuit sous la pluie et une température clémente d’une dizaine de degrés m’ont donné envie de mettre le nez au jardin. Bien m’en a pris! Que de surprises! Enfin… côté hellébores, ça n’en est pas tout à fait une : ces plantes apprécient l’hiver pour fleurir!

20171231_144651 (750x1000)

Mais d’autres plantes, plus discrètes, font aussi leur apparition : des perce-neige…

20171231_150050 (1000x750)

Des crocus, plantés l’automne dernier, et visiblement déboussolés…

20171231_144557 (1000x750)

… et ce phlox David donné par Minou, qui est toujours l’un des premiers à montrer ses bourgeons. Le jardin a beau sembler sec et désolé, mais quand on met le nez au ras du sol, ou qu’on scrute les bourgeons, on se rend vite compte que la vie ne demande qu’un peu de chaleur et de lumière pour exploser! Il faudra toutefois attendre encore un peu, les grands froids ne sont pas finis. Mais quel bonheur de revoir du vert!

20171231_143706 (1000x750)

Banzaï, dont la santé a flanché cet automne, se ragaillardit gentiment (c’est toujours par phases avec lui). Pour ne rien arranger, l’hiver le déprime et il était tout joyeux de me suivre partout! Il est rassuré quand je suis là… car la terrible Chipie ne manque pas de le pourchasser « pour rire », mais un vieux matou n’apprécie pas forcément ceci.

Quand on parle du loup… En hiver, Chipie prend un poids et une fourrure terribles. Rester des heures dehors dans la neige lui convient parfaitement.

20171231_144855 (750x1000)

L’étang, rénové en octobre, est désormais totalement rempli, grâce aux récentes abondantes pluies. Si vous regardez bien, sous la graminée à côté de Banzaï, émerge un petit tuyau gris. C’est lui qui, connecté à la gouttière, récupère l’eau du toit.

20171231_144038 (750x1000)

Minette apprécie de marcher sur la glace (même si je trouve parfois les marques d’un trou quand la couche est trop fine et qu’elle est passée au travers).

20171231_145023 (750x1000)

L’année dernière, j’avais nettoyé le jardin en automne. C’est-à-dire coupé les plantes sèches. Cette année, j’ai préféré tout laisser en l’état. Déjà, le jardin parait moins ratiboisé et conserve une certaine silhouette. Et puis, ces branches sèches protègent un peu le sol du vent et de la neige. Enfin, certaines graines attardées auront le temps de tomber au sol pour produire une prochaine floraison!

20171231_150339 (1000x750)

C’est sur cette dernière image que je vous dit « au-revoir ». Le prochain billet ne tardera pas à venir, car un important travail est en cours de préparation pour le jardin… mais je ne vous en dis pas plus! Le soleil est de retour et ces images m’ont donné envie de retourner dehors! A bientôt et encore un très bon début d’année!

20171231_153025 (1000x750)

 

Première neige de l’hiver 2017

Nous y sommes! La première neige de l’hiver 2017 est tombée dans l’après-midi, après un gros orage et même du tonnerre! J’ai retrouvé Schatzeli guettant à la fenêtre, ce qu’il ne fait jamais. Il est dépité de voir son territoire se recouvrir de cette poudre blanche et froide pour les coussinets!

20171112_164626 (750x1000)

La terrasse, dont l’orientation sud-ouest conservait un air relativement estival, offre au regard un climat étrange.

20171112_164728 (1000x750)

Malgré les rafales, je suis descendue pour saisir quelques images de cette première neige!

20171112_163853 (1000x750)

Une vue romantique à souhait! Le bassin ne va pas tarder à se remplir, à ce train-là!

20171112_170059 (1000x750)

La pergola que j’avais construite il y a quelques années. J’ai commandé une bâche cet après-midi afin de la protéger des rigueurs de l’hiver.

20171112_170141 (1000x750)

Mélancoliques et jolis, ces lampions et cette rose (il y en a encore quelques unes). Ce sont les dernières touches de couleur avant un long hiver… soupir!

Les nombreux oiseaux se réjouissent du coup de pouce alimentaire que leur offrent quelques installations dans le jardin. Il y a essentiellement des mésanges de toutes sortes (bleues, à tête noire, charbonnières, nonnettes), des sitelles torchepot, des moineaux, des tourterelles turques. Un ravissement pour les yeux!

20171112_170227 (1000x750)

Il ferait bon boire un vin chaud sur cette terrasse! Même l’hiver, elle est attrayante!

20171112_170253 (1000x750)

Le rosier Mélanie Foucart (dont les frais de port étaient plus cher que la plante, mais je la voulais absolument!), en compagnie de l’énorme aster Lady in Black. Une jolie association qui dure, qui dure!

20171112_170343 (750x1000)

Ce rosier incroyable, Pomponella, n’a pas cessé de fleurir depuis l’éclosion de sa première rose. Je vous le recommande vivement!

20171112_170355 (1000x750)

Et je finis ce tour du jardin par la fontaine, le houx panaché (qui n’a pas daigné produire un seul fruit cette année) et l’hortensia grimpant.

20171112_170439 (1000x750)

Bien au chaud à l’intérieur, je peux contempler les mésanges qui viennent se restaurer avant la nuit.

20171112_165152 (1000x750)

Et c’est le moment de prendre un thé bien chaud, en rêvassant, le regard perdu vers l’extérieur!

20171112_164842 (750x1000)

Ah non, pas tout à fait! Avant ce réjouissant programme, il faut foncer au grenier pour disposer des récipients sous les fuites d’eau! De nouvelles sont apparues cette année. Mon toit lance vraiment des SOS très clairs, désormais! Courage petit toit, encore quelques mois et tu seras tout neuf, au printemps prochain!

Une belle grille chinée pour rehausser le muret

A mon arrivée il y a 6 ans, la maison était entourée d’une gigantesque haie qui prenait une place folle et ne laissait plus passer le soleil. Je l’ai fait enlever.

20130618_070144

Le seul hic, c’est que les regards depuis la rue plongent directement dans le jardin. J’adore la plupart de mes voisins, avec qui je fais souvent la causette. Mais un écran d’intimité ne me dérangerait pas non plus, surtout pour cacher les voitures. Je cherche donc à construire un écran par-dessus le muret, mais pas un machin moche en composite. Je préfère garder un style d’époque.

Cloture_avant_montage

Chaque semaine ou presque, je jetais un œil sur les grilles en fer forgé anciennes sur Leboncoin.fr. Le défi consistait à trouver au minimum 25 mètres de longueur, en fer plein, maximum 80 cm de haut, de motif classique. Mais impossible de trouver quelque chose en-dessous de 100 euros le mètre. Quant tout à coup, je tombe sur cette annonce, 40 mètres pour 15 euros le mètre! Jackpot! Autant dire que j’ai empoigné mon téléphone tout de suite, conclu l’affaire et payé la grille le jour-même!

23231219_1183641185113473_1119586308071217993_n

Cette jolie clôture, dont j’ai réalisé la maquette ci-dessous, se trouve vers Montpellier, à 600 kilomètres de mon petit village suisse. Mais elle sera parfaite pour palisser les rosiers et les clématites, plantés tous les 2m50 le long du  mur!

cloture2

Voilà un montage photo à l’échelle. N’est-ce pas que c’est mignon? Ça fait moins nu! Les minous seront probablement les seuls à ne pas regarder d’un bon œil ce nouvel obstacle sur leur territoire. Ils aiment bien se balader sur le mur! Voilà donc les prochains travaux pour l’été 2018, pendant que la toiture sera en cours de réfection! J’ai hâte! Cet hiver me semblera interminable!

Cloture_montage

Bassin, suite et fin

Cette semaine, je suis en vacances. La journée d’aujourd’hui étant particulièrement chaude (19 degrés), j’ai revêtu mes cuissardes de pêche, dans l’optique de remplir le bassin. Les plis de la bâche se fixent définitivement avec le poids de l’eau qui les compresse. Je trouve plus facile d’être dans l’eau qu’à quatre pattes sur le bord, afin de les ajuster au fur et à mesure du niveau qui monte.

20171012_111332 (750x1000)

Je voulais tout d’abord attendre que l’eau de pluie remplisse le bassin, mais pas une goutte n’est prévue. En revanche, ce qui est prévu, c’est le changement d’horaire à la fin du mois (heure d’hiver), qui me laissera encore moins de temps pour jardiner. Et comme les mottes d’herbe autour du bassin commencent à sécher, j’ai dû sortir le tuyau d’arrosage…

20171012_113715 (750x1000)

Je préfère ne pas penser à la note d’eau, mais ce remplissage me réjouit. Il y a du soleil, les couleurs sont jolies, c’est un vrai plaisir!

20171012_115610 (750x1000)

ASTUCE! J’ai cherché partout des bacs aquatiques de grande taille. Les rares que j’ai trouvés coûtaient très cher. J’ai donc imaginé utiliser des… paniers à linge! Pour moins de 10 euros pièce, également avec des petits trous sur les côtés, je trouve qu’ils remplissent bien leur mission! J’aurais préféré noir, mais il n’y avait pas.

20171012_121703 (1000x750)

Voilà mes super « bacs » immergés, contenant deux énormes touffes d’iris d’eau. Pas mal, non? J’ai également replié les bords du feutre et de la bâche sous la terre, en remettant les mottes en place par-dessus. Quand les touffes d’herbes retomberont dans l’eau, ça sera mieux!

20171012_182816 (1000x750)

Je trouve quand même ce bassin énorme, pour la zone qu’il occupe. Mais c’est fait. Avec la végétation que je prévois, il sera un peu « enfoui » dans la verdure 😉 Une grosse graminée a déjà été installée. Elle était déjà là auparavant, venue toute seule de je ne sais où.

20171012_183008 (1000x750)

J’ai également planté un pyrus salicifolia pendula (le petit arbre jaune), qui ressemblera à une sorte de gros champignon au feuillage argenté et pleureur. J’ai eu un coup de cœur pour cet arbre romantique, que l’on peut tailler de différentes façons. Il retombera majestueusement au-dessus du bassin… dans quelques années! Ah, tiens… je découvre que Minette est aussi sur la photo. La voyez-vous? A bientôt!

20171012_183812 (1000x750)