Dessouchage par le feu, souche 2 (sur 5)

La lutte contre les souches continue ! Après l’arrachage manuel de la première à la pelle, pioche, tronçonneuse, genoux, mains, lombaires, je teste le dessouchage par le feu! Cette cliente est la plus petite de toutes (diamètre environ 20cm)… mais présente le formidable inconvénient d’être encore « verte ». C’est à dire qu’elle n’est pas morte – et encore moins sèche – puisque des repousses se manifestent régulièrement sur la souche même. Comme j’en ai marre d’essayer de l’éviter avec la tondeuse, je décide de lui régler son compte. Belle aubaine, c’est le 1er août (notre fête nationale en Suisse) et l’habitude est de faire des feux. Je profite donc de l’occasion, car il n’est pas bien vu de faire des feux de jardin. Le gros de l’opération est de creuser une tranchée tout autour de la souche. Puis, installation du papier journal arrosé de pétrole lampant. J’avais un fond dans une bouteille dont je ne savais absolument pas quoi faire, depuis des années, ça tombe bien. Crac, une allumette et c’est parti. Quel malheur de ne pas avoir un bon cervelas sous la main ! Parfois, je maudis mon végétarisme :

20140801_204151

Le lendemain, il ne reste qu’un tas de cendres fumant – indiquant que la carbonisation se poursuit en sous-marin. Une petite pointe de souche dépasse, mais c’est comme un iceberg : l’essentiel est caché, même si la souche a bien fondu depuis la veille.

20140802_102938

Bien sûr, je ne peux pas m’en empêcher, je vais gratouiller avec la barre à mine. Ca craque, c’est bientôt prêt ! Sur ce, je rallume un petit feu pour obtenir de la nouvelle braise.

20140802_183826

Après un dernier « crac », la dernière racine cède ! Voilà la souche délogée de son trou. Au passage, une photo mémorable a été ratée : Delphine sautillant sur la barre à mine, glissant comme dans les dessins animés – les deux pattes en avant – et retombant sur ses fesses ! Le rembourrage était bon, aucun dégât n’est à déplorer. Attendons que cela refroidisse (la braise, pas les fesses), changeons la terre et installons le rosier Colette à la place !!!!

20140802_185136

Prochain candidat : ce monumental mastodonte (hêtre). Mais au moins, coupé en 2012, il est sec, LUI !

20140802_185456

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s