Les renaissances de fin mars!

Aaah, cela devient très intéressant de sortir au jardin! Les progrès sont visibles jour après jour, on voit presque pousser les plantes à vue d’oeil (surtout les graines d’érables, grrr)! Les premières plantes sorties sont: iris nains (trois variétés), sanguisorba (au feuillage plumeux magnifique), crocus (qui étaient déjà là avant mon emménagement il y a 5 ans), polemonium purple rain (sur lequel j’ai abondamment marché en me demandant « mais… il est où? »), hellébore noire (première floraison en 2 ans!), hépatique, primevère rose (arrivée là toute seule) et finalement un myosotis du Caucase:

Quelle poésie, ces gouttes d’eau capturées entre les feuilles de ce lupin et de cet allium!

Mes boules de mousse, confectionnées en octobre dernier, sont en pleine éclosion. Y aura-t-il des fleurs de muscari? Pour le moment… suspense:

20170319_154926 (800x600)

Voici un petit pied d’achillea ptarmica Perry’s White que j’avais mis en terre l’année dernière, prélevé dans un autre coin du jardin. Comme vous le voyez, cette plante envahissante a bien colonisé son espace! Elle atteint un diamètre d’environ 50 cm.

Mon daphné odora, planté l’automne dernier, n’est manifestement pas rancunier (j’ai oublié de lui mettre son voile d’hivernage… il a perdu presque toutes ses feuilles pourtant persistantes). Il m’offrira néanmoins de magnifiques fleurs parfumées!

20170322_182421 (800x600)

Surprise ce matin : ma meilleure amie Candice m’a déposé ces deux magnifiques hellébores. Je les planterai au pied de cette clématite, pour protéger son pied.

20170322_182608 (800x600)

Voici l’achat du jour, commandé spécialement par une pépinière : un holodiscus discolor. Il n’y a plus qu’à… creuser un trou énorme pour le caler dedans! Mais le jeu en vaut la chandelle, n’est-il pas magnifique?

Je me suis aussi laissé tenter par cette jolie mangeoire et par des pensées. Prendre des photos en mode incognito est impossible ici : il y a toujours un minou sur mes talons. Ici, c’est Chipie, dite la dodue (6.1 kg!) ❤

Et pour finir, voici une petite fortune jetée par terre : une montagne de paillis d’écorces (et il en manque encore)! J’ai entendu dire partout que c’était indispensable. Croyez-moi si vous voulez, mais c’est la première fois que j’en mets en 3 ans! J’espère que cela portera ses fruits, protégera la terre de mon couloir à vent de jardin… et de la sécheresse!

A bientôt pour d’autres merveilles!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s