Archives

La construction de la terrasse

Aujourd’hui, je suis ravie de vous présenter un moment très important pour la maison, et surtout pour son jardin! En effet, le « terrain vague » (occasionnellement lieu de brûlage de bois) va céder sa place à une ravissante terrasse! Deux jours de travail que je vous raconte ci-dessous.

La société Pavés Tavares, qui avait déjà construit mon allée, et dont le travail m’avait enchantée, est à nouveau missionné pour l’opération. J’ai apporté ma modeste contribution de manœuvre. Ci-dessous, la mise en place du voile géotextile puis des gravillons.

20170523_084232 (600x800)

La précision est de rigueur, car on ne plaisante pas avec la planéité et les niveaux! Voici une étape qui a pris beaucoup de temps, car elle est cruciale! La terrasse sera légèrement pentue, car il faudra que les eaux de pluie puissent ruisseler et non stagner.

20170523_102443 (600x800)

Le billard est prêt pour recevoir les briques belges! Tout est parfait!

20170523_104510 (800x600)

Première bordure! Photo 2 : j’ai demandé à ce qu’un petit espace sépare la terrasse du bassin, et ce pour deux raisons : pour ménager un petit dégagement en cas d’éventuel changement de bâche du bassin. Et, surtout, un espace pour installer de petites plantes tapissantes! (cymbalaria muralis)

A la fin de la journée, la terrasse est presque posée!

Le lendemain, la bordure est achevée. Vient alors l’étape du sable polymère. C’est un sable qui ressemble à un sable traditionnel et qu’on étale à l’aide d’un balai. Le sable s’infiltre alors dans les anfractuosités . Lorsqu’on asperge d’eau, le sable durcit comme du mortier et conserve son aspect sableux! Un produit magique!

Quelques jolis détails… toutes les coupes particulières ont été réalisées individuellement et à la main.

Un coup de plaque vibrante pour tasser le tout…

20170524_113338 (600x800)

Et voici le résultat final! Quand la terrasse est humide comme ici, elle prend une magnifique teinte chaude!

20170524_120658 (800x600)

Sinon, elle est plutôt beige-rosée. Vous constaterez peut-être qu’elle est un peu surélevée, ce qui a l’avantage de la laisser propre. Je l’adore! J’en avais rêvé… Pavés Tavares l’a fait! Il se déplace dans toute la Suisse romande… je vous le recommande vivement! En plus, il est à l’écoute et adorable!

20170524_151736 (800x600) (800x600)

Il y a toutefois une chose cruciale qui manquait. Hé oui, un parasol! Mes parents m’avaient offert des sous pour mon anniversaire afin d’en acheter un. C’est chose faite! Il est magnifique, 3m de diamètre, en bois, parties renforcées, inclinable… et filtrant les UV! Tous les critères que je recherchais, réunis en un seul parasol! Yes! Seul dilemme à présent… à quoi vais-je bien pouvoir rêver? Ah oui je sais, à la rénovation de ma toiture qui interviendra cet été! Mais en attendant… raclette, sur la terrasse naturellement!

Et sur ce, je vous souhaite un magnifique week-end de l’Ascension!

IMG_28650 (800x575)

 

Prochain chantier : la terrasse!

Depuis le temps que j’en rêvais! Le chantier de la terrasse est en cours de préparation! J’ai dû attendre jusqu’à présent, et ce pour deux raisons majeures : les finances (ben oui 😦 )… et surtout le tassement du terrain : comme j’avais remblayé ce coin en pente sur une hauteur d’un mètre environ en 2016, il a fallu laisser le temps au sol de « se tasser », notamment à l’aide de la neige. C’est chose faite!

Printemps 2016… remblai en cours!

20160320_175446

Printemps 2017… remblai tassé!

20170315_180106

J’ai choisi un style de terrasse très peu conventionnel pour ma région, et qui est en même temps un clin d’œil à mes origines belges : la brique! J’ai totalement craqué sur cette disposition en « arêtes de poisson », comme un « parquet de briques ». Ne dirait-on pas un vrai tapis d’extérieur? (source : Pinterest)

652fac23cab6de69639bfb7298093b66

Sauf que j’ai choisi une tonalité de briques plus claire et plus douce à mon goût:

Septima Aureum gris-jaune

Je vous donne donc rendez-vous très bientôt pour le début des travaux, dont j’ignore encore la date, mais qui devraient débuter dans quelques semaines. Youpiiii!

Avant-après

Parce que les images parlent mieux que les mots, je vais vous faire ces jours-ci une petite série d’avant-après du jardin. Je n’ai pas été active sur le blog ce mois dernier, mais ma petite minette a été accidentée et j’ai pour ainsi dire laissé de côté un certain nombre de choses (dont les mauvaises herbes, au secours!).

En compilant ces images, j’ai réalisé que j’étais injuste avec mes lamentations, mes « ça ne pousse pas assez viiiite!! ». Quand je regarde cela, je me dis au contraire que le jardin a bien évolué! Mais je vous laisse juger par vous-mêmes:

La future terrasse:

Août 2015:

20150825_072531.jpg

Mars 2016. Difficile à croire que c’est la même vue que ci-dessus… et pourtant oui! Mur de soutènement, remblai et bassin à la place du cabanon de jardin.

20160320_175446

Août 2016

BZ2A3946

Le bassin:

Août 2015 (prenez comme point de référence la maison aux volets rouges!):

20150829_133551

Mars 2016 : plus de cabanon ni de sapins, ni de souches, ni de désordre (ou peu s’en faut):

20160320_162405

Août 2016 : la nature reprend ses droits! Il y a encore du boulot, mais c’est déjà plus présentable!

BZ2A3954.JPG

D’autres avant-après viendront dans les jours qui suivent! A bientôt, donc!!

Plantations autour de la terrasse

Le week-end dernier, j’ai profité du soleil pour vider mon futur bassin à poissons, à l’aide de seaux et autres ustensiles. Ceci dans le but d’installer plus tard un feutre de protection et une bâche synthétique. En attendant, il faut que le béton sèche bien. J’ai essayé d’accélérer le phénomène avec un chauffage infrarouge, mais sans succès. Si ce n’est d’attirer l’attention de ma petite renarde:

20160402_123229

Voici la bâche anti-pluie en place:

20160402_184005

Du côté des plantations, je vais vous épargner les photos de mes travaux en la matière : les plantes sont tellement minuscules qu’il n’y a rien de spectaculaire. En revanche, je me réjouis des photos « avant-après », dans quelques mois! Ici, un lupin, une calamintha nepetoides et deux rosiers : le tant désiré Mélanie Foucart-Bonnet et Poustinia.

20160402_194145

Pour vous donner une petite idée de cette association:

Autour du bassin se trouvent un buis, un rosier White Koster, une campanula pyramidalis alba, un saule-crevette sur tige et un céanothe Gloire de Versailles.

20160402_161730

Un résultat qui sera tout en douces rondeurs:

Moui, en attendant, c’est encore un vaste chantier et la vue est loin d’être séduisante. Cette photo a été prise depuis le 1er étage et on voit, au fond à droite, les deux ruchers dont les abeilles se régaleront du bon pollen de toutes mes plantes!

20160403_093230

Comme le temps s’est radouci, j’ai sorti le bain d’oiseaux qui sera, cette année, à côté de la pergola:

20160404_161041

Pendant ce temps, les deux compères surveillent la rue. Le choix de leur emplacement n’est pas dû au hasard, depuis que je dépose des graines pour oiseaux sur le chapeau de la colonne de portail:

20160403_184222

La journée touche à sa fin… mais quel est ce feu de forge qui brille joliment là-bas au fond?

20160404_203107

Je suis tout simplement en train de brûler du bois de taille, notamment des branches de rosiers, car leurs épines ne se décomposent pas dans le compost. Aïe! Mais cela me donne une idée…

20160404_192047

Il suffisait d’y penser! Une table, trois chaises, deux amis très chers en visite… et on n’attend plus que les pizzas et le coca! En dépit de ce soir d’avril, nous avons très chaud devant ce bon feu! C’était un régal dans tous les sens du terme!

20160404_201526

Minuit. On fait les papy-mamy corses, confortablement installés devant la flamme, en grillant des marshmallows. Si c’est pas beau, la vie!

20160404_220518

Planification des prochains travaux : les devis pour la terrasse!

Avec l’arrivée discrète des premières pousses vertes, je reprends de la motivation à réfléchir au jardin. Le prochain gros chantier, en terme de déperdition de calories et de douleurs musculaires, se situe au niveau de la future terrasse. Voici son emplacement actuel, vu depuis la route. Le bassin à poissons est à droite.

20160218_180044 (800x600)

Et voici la vue depuis l’autre côté, avec le mur de soutènement (construit cet automne) et la terre déjà partiellement remblayée.

20151219_153112 (800x600)

Donc, la dernière tâche en date a consisté à demander des devis pour l’aménagement de la terrasse, qui sera pavée en ovale. Voici le matériel dont j’aurai besoin, car je compte bien tout faire moi-même (j’ai regardé le paveur construire mon allée, l’année passée, et je vais pouvoir y arriver toute seule). Il faudra juste du temps et des biscotos. Pour une terrasse de 18 mètres carrés, j’ai calculé:

  • Tout-venant (pour des fondations de 10 cm d’épaisseur), granularité 0/20 : 1.8 mètre cube
  • Sable (pour un lit de pose de 3 cm d’épaisseur), granularité 4/8: 1/2 mètre cube
  • Voile géotextile en couche de fond (pour éviter le mélange de la terre avec le tout-venant
  • Produit pour joints Fixit 583, 10 sacs
  • Pavés d’écurie (idéalement)
  • Location d’une plaque vibrante, 1/2 journée

Deux devis sont en cours auprès de gravières. Côté revêtement, je n’ai pas encore trouvé les pavés de mes rêves, mais ça viendra! Ça n’est pas encore la saison où les particuliers entreprennent des travaux et se débarrassent de leurs matériaux. Voici le résultat que j’escompte, avec ces pavés dont la pose s’effectue debout, sur la tranche:

WB149428357_1

Bonne soirée à vous et d’ores et déjà un bon week-end!!

Projets 2016 pour la terrasse

C’est looooonnnng, la mauvaise saison! Je me languis de retrouver le printemps et les travaux extérieurs! En attendant, je me creuse la tête au sujet de l’aménagement de la terrasse. Et j’ai réalisé un plan de jardin qui, selon moi, tient assez bien la route. Tout d’abord, au centre, il y aura une terrasse pavée. Tout autour, bien sûr, de belles plantes à longue floraison, et notamment des rosiers. Mais avant cela, il faut remettre en état une canalisation, prévoir un point électrique (pour un four à raclette ou une lampe, par exemple), etc. Encore bien du travail… et tant mieux!

12473739_752579081553021_5403769703431277795_o

Décoffrage du mur de soutènement

Le béton ayant durci pendant 24 heures, le temps tant attendu du décoffrage est arrivé! Je suis encore plus excitée qu’à 8 ans, au déballage des cadeaux de Noël (enfin… peut-être). C’est un succès total, le mur est parfaitement droit, sans bulle, et rien n’a bougé! Il mesure 9 mètres de longueur :

12238140_731494320328164_1376892831340887116_o