Archive | mars 2017

Prochain chantier : la terrasse!

Depuis le temps que j’en rêvais! Le chantier de la terrasse est en cours de préparation! J’ai dû attendre jusqu’à présent, et ce pour deux raisons majeures : les finances (ben oui 😦 )… et surtout le tassement du terrain : comme j’avais remblayé ce coin en pente sur une hauteur d’un mètre environ en 2016, il a fallu laisser le temps au sol de « se tasser », notamment à l’aide de la neige. C’est chose faite!

Printemps 2016… remblai en cours!

20160320_175446

Printemps 2017… remblai tassé!

20170315_180106

J’ai choisi un style de terrasse très peu conventionnel pour ma région, et qui est en même temps un clin d’œil à mes origines belges : la brique! J’ai totalement craqué sur cette disposition en « arêtes de poisson », comme un « parquet de briques ». Ne dirait-on pas un vrai tapis d’extérieur? (source : Pinterest)

652fac23cab6de69639bfb7298093b66

Sauf que j’ai choisi une tonalité de briques plus claire et plus douce à mon goût:

Septima Aureum gris-jaune

Je vous donne donc rendez-vous très bientôt pour le début des travaux, dont j’ignore encore la date, mais qui devraient débuter dans quelques semaines. Youpiiii!

Publicités

Les renaissances de fin mars!

Aaah, cela devient très intéressant de sortir au jardin! Les progrès sont visibles jour après jour, on voit presque pousser les plantes à vue d’oeil (surtout les graines d’érables, grrr)! Les premières plantes sorties sont: iris nains (trois variétés), sanguisorba (au feuillage plumeux magnifique), crocus (qui étaient déjà là avant mon emménagement il y a 5 ans), polemonium purple rain (sur lequel j’ai abondamment marché en me demandant « mais… il est où? »), hellébore noire (première floraison en 2 ans!), hépatique, primevère rose (arrivée là toute seule) et finalement un myosotis du Caucase:

Quelle poésie, ces gouttes d’eau capturées entre les feuilles de ce lupin et de cet allium!

Mes boules de mousse, confectionnées en octobre dernier, sont en pleine éclosion. Y aura-t-il des fleurs de muscari? Pour le moment… suspense:

20170319_154926 (800x600)

Voici un petit pied d’achillea ptarmica Perry’s White que j’avais mis en terre l’année dernière, prélevé dans un autre coin du jardin. Comme vous le voyez, cette plante envahissante a bien colonisé son espace! Elle atteint un diamètre d’environ 50 cm.

Mon daphné odora, planté l’automne dernier, n’est manifestement pas rancunier (j’ai oublié de lui mettre son voile d’hivernage… il a perdu presque toutes ses feuilles pourtant persistantes). Il m’offrira néanmoins de magnifiques fleurs parfumées!

20170322_182421 (800x600)

Surprise ce matin : ma meilleure amie Candice m’a déposé ces deux magnifiques hellébores. Je les planterai au pied de cette clématite, pour protéger son pied.

20170322_182608 (800x600)

Voici l’achat du jour, commandé spécialement par une pépinière : un holodiscus discolor. Il n’y a plus qu’à… creuser un trou énorme pour le caler dedans! Mais le jeu en vaut la chandelle, n’est-il pas magnifique?

Je me suis aussi laissé tenter par cette jolie mangeoire et par des pensées. Prendre des photos en mode incognito est impossible ici : il y a toujours un minou sur mes talons. Ici, c’est Chipie, dite la dodue (6.1 kg!) ❤

Et pour finir, voici une petite fortune jetée par terre : une montagne de paillis d’écorces (et il en manque encore)! J’ai entendu dire partout que c’était indispensable. Croyez-moi si vous voulez, mais c’est la première fois que j’en mets en 3 ans! J’espère que cela portera ses fruits, protégera la terre de mon couloir à vent de jardin… et de la sécheresse!

A bientôt pour d’autres merveilles!

Plein de trésors au ras du sol!

Cet après-midi, par un soleil des plus agréables, j’ai pris plein de photos pour vous montrer les trésors éclosant au jardin. Mais en les regardant, je m’aperçois qu’elles ressemblent à peu près toutes à celle-ci, à savoir des « plantes en devenir », des micro-salades qui ne vont pas soulever un fol enthousiasme visuel. Pourtant, quelle émotion en découvrant sous les feuilles ce qui était en train de renaître! Ici, un eremurus. Je l’ai depuis 3 ans et il n’a encore jamais fleuri. Je touche du bois!

20170311_173631 (600x800)

Ah ces iris harmony! Depuis hier, je les guettais, heure après heure, pour capturer enfin leur ouverture! L’année dernière, ils ont éclos le 15 mars, trois jours plus tard que cette année. Comme quoi, la nature est vraiment bien réglée!

J’ai aussi installé l’obélisque construit le week-end dernier dans ma cuisine. Et taillé mes buis, en boule ou en cône. Ces sessions en plein air me permettent aussi de discuter avec les voisins, les passants. Tous demandent si ça pousse, ou le nom de telle ou telle plante, etc.

Mais l’essentiel de mon temps a été consacré aux 42 rosiers qu’il a fallu tailler et nourrir de corne broyée, de poudre de roche et de granulés de fumier bovin. J’ai également palissé mes rosiers grimpants, qui commencent à avoir la dimension nécessaire  pour cela (les deux derniers étés secs ne leur ont pas profité). Je me suis inspirée du formidable blog « Je suis au jardin » et ai recyclé les ferrailles que j’avais utilisées pour la chape de ma cuisine. Les voici désormais promues au rang de treillis! C’est bien plus pratique que les fils tendus.

20170311_173354 (800x600)

Le rosier-liane « Bobbie James », qui atteint désormais les 6 mètres de hauteur (et qui n’est pas au bout de sa croissance), a dû être attaché lui aussi. Désormais, il faudra qu’il se débrouille tout seul : je ne veux pas grimper plus haut que cela! Rien que de l’écrire et je transpire des mains! Je ne suis pas sensible au vertige, mais j’étais quand même à la hauteur du toit… brrr…

IMG-20170312-WA0001 (600x800)

Schatz, généralement farceur sur les photos, n’a pas fait exception à la règle. Mais il a varié son registre aujourd’hui. Il a méchamment photobombé ma prise de vue en arrosant la fontaine! Il s’arrange toujours pour faire ça devant moi. Je me demande ce que ça veut dire 😦

Minette, elle, est plus classe! Au premier plan, un stachys byzantina aux feuilles douces comme des oreilles de lapin.

20170311_174324 (600x800)

Et voici la toute première plantation de l’année : un rosier « William and Catherine », que j’ai en fait déplacé d’un coin où il se plaisait peu. Vous trouvez cet agencement affligeant? Vous avez raison! J’ai recouvert le sol de nattes, puis de cosses de coco, puis de pierres, afin d’étouffer les mauvaises herbes, en grand nombre à cet endroit. C’est provisoire, naturellement!

Et je termine ce billet par quelques vues encore peu séduisantes, mais qui ne tarderont pas à l’être! Je vous souhaite un très bon début de semaine!