Archive | mars 2016

Le remblai du terrain en pente commence

Youpi! Ma grosse commande du Jardin du Pic Vert vient d’arriver! Il y a une cinquantaine de plantes, dont bon nombre de rosiers à racines nues, ainsi que des plantes aquatiques pour mon futur bassin à poissons:

Mais avant de pouvoir mettre en terre toutes ces beautés, un « détail » s’impose: terminer le remblai de terre végétale pour les plates-bandes de la future terrasse. Une cargaison arrive, ici 3 mètres cubes (4.5 autres suivront!). Il faudra tout déplacer à la pelle et à la brouette! Il y a plein de vers de terre, c’est bon signe!

20160324_172537 (600x800)

Avant-pendant: mise à niveau du terrain et, du coup, recouvrement de la nouvelle alimentation du petit étang (grâce aux eaux de pluie du toit):

Avant-pendant: remblai de la bordure à côté de la maison. Le voile blanc sert à protéger l’isolation réalisée l’automne dernier. Avant de remblayer, il a fallu approfondir la fouille et enlever les grosses pierres. Heureusement, mon ami Alain est venu me prêter main forte! C’est un travail exténuant!

Avant-après: les canalisations sont enterrées. Juste devant, j’ai planté le magnifique rosier Marlene Charell:

Tout cela représente un travail absolument énorme. Mais la responsable du chantier reste zen et observe, ravie de ne plus avoir à éviter les gros trous lorsqu’elle court:

20160325_084739 (600x800)

Le côté du bassin est remblayé lui aussi avec de la terre végétale. Il en faut une quantité incroyable! Je la mélange aussi avec du terreau, du fumier composté et de la corne broyée. Un bon cocktail nutritif pour les plantes!

Je profite de cette magnifique journée pour déplanter mon rhododendron Alfred, qui ne se plaît pas en plein soleil (ah bon?). Il est donc en pot pour l’instant et sera replanté au Nord ultérieurement.

20160325_083040 (600x800)

Les quelques plantations du jour (13 en tout!), notamment des rosiers, car ils sont à racines nues et il est primordial de les planter rapidement.

20160326_190206 (800x600)

Après 9 heures de travail quasiment non-stop, je suis fourbue. Et sale! Et trempée! Un bon bain s’impose. Puisse-t-il atténuer les courbatures de demain! En attendant, Minette joue avec les chatons (!) de l’arbre de Pâques. Une fête que je vous souhaite très agréable!

Un très grand merci à Alain pour son immense aide (et pour les succulents pâtés en croûte!). Merci aussi aux voisins et aux villageois que j’ai plaisir à revoir avec les beaux jours et qui ont toujours un mot gentil, un compliment ou un encouragement! Ce fut une journée magnifique!

Grosse commande de plantes de mars 2016

Comme je suis malade depuis quelques jours (rien de grave, juste un gros rhume), j’en ai profité pour passer une commande de plantes au Jardin du Pic Vert, bien au chaud, depuis mon lit. Et notamment 11 rosiers, que j’aime tant! J’en ai eu pour… aye… pas loin de 500 euros, soit 54 plantes. Mais celles-ci pourront fleurir presque entièrement la future terrasse. Pour les arbustes (hortensia, céanothe, buis, etc.), je préfère les acheter à la pépinière, car on peut mieux choisir leur forme et ils sont déjà d’une plus grande taille. Je me réjouis de recevoir ces belles plantes, bien qu’il neige à gros flocons aujourd’hui (pffff…). Bonne fin de journée à vous (j’avais écrit « bonne fin de l’année »… je dois encore avoir de la fièvre!).

Les premiers travaux de mars au jardin!

Voici les premiers travaux jardiniers de l’année! A savoir la taille des rosiers et autres plantes qui en ont besoin en cette période! Normalement, dans nos montagnes, je préfère tailler à mi-mars, mais certains rosiers commençaient déjà à pousser et la saison est plutôt douce. Donc j’ai sorti le sécateur, youhouuu!

Premier client, ce sureau Black Beauty, planté en 2014. C’était sa toute première taille, car je l’avais laissé s’installer un peu. Il était devenu très touffu, avec des branches quasiment horizontales. Moi, j’aimerais le faire « tiger ». D’où sa nouvelle coupe évasée. Mmh… je crois que je pourrai encore enlever la petite branche raccourcie. Vu le récent âge des plantes, je suis encore loin d’être une experte en taille. Conseils bienvenus 🙂

20160301_145656 (600x800)

Un hortensia paniculata « Phantom » que j’ai depuis 4 ans. Hélas, lors de son deuxième été où il était caché dans des hautes herbes, dans un coin négligé du jardin, j’ai involontairement passé la tondeuse par-dessus. Je l’ai donc déplacé. Il a mis du temps à s’en remettre, mais je crois qu’il sera magnifique cette année!

20160301_155130 (600x800)

Le saule-crevette, qu’il faut rabattre chaque année. Il a fait tellement sec l’année passée que les branches étaient assez maigrelettes, au contraire de l’année d’avant.

20160301_155204 (600x800)

Le formidable rosier Ghislaine de Féligonde. C’est la première année où mes rosiers grimpants sont assez matures pour être taillés selon les caractéristiques de leur espèce.

20160301_155248 (600x800)

A gauche, un rosier Rugosa dont j’avais prélevé un rejet dans le jardin où j’habitais avant. Il a 4 ans et c’est la première fois que je le taille vraiment. A droite, le rosier Pierre de Ronsard, un sujet exceptionnel qui a sorti cette immense branche charpentière dès sa première année en terre! 2016 sera son deuxième été chez moi!

20160301_155404 (600x800)

Le rosier le plus développé du jardin, New Dawn, palissé après sa nouvelle treille. Sur la gauche, deux boutures de chèvrefeuille que j’ai plantées l’année passée et qui se sont développées à une vitesse folle: j’espère que la concurrence ne sera pas trop rude. A surveiller… je déplacerai peut-être les boutures.

20160301_155440 (800x600)