Archive | août 2014

Fondations de la pergola

Youhouhouuu ! Ce week-end, j’avais de super pouvoirs !!!! Je n’ai pas chômé, la preuve avec ce petit récit:

Tout d’abord, je me suis attelée à un ouvrage qui pesait lourd sur ma liste des choses à faire, et que j’ai sans cesse repoussé à plus tard : creuser les fondations de ma pergola. Profitant de ce samedi frisquet (parce qu’on a vite chaud quand on creuse, et je ne supporte pas bien le chaud), j’ai saisi l’occasion.

Voici ZE TROU! Il mesure 90 x 30 centimètres et 50cm de profondeur. J’ai au moins sorti quatre brouettes de terre !

20140816_184734

Le trou en mode « Ghost » : avec ce rayon de soleil, on dirait qu’une âme fraîchement enterrée vient de monter au paradis, haha! Mais non, le petit ange, c’est Schatz sur son mur ! Le grand cratère au premier plan est le lieu où se trouvait le dernier sapin à enlever. Un collègue et ses deux fils (trois grands costauds) ont arraché la souche en une soirée, alors qu’il m’avait fallu deux jours ! Ce trou servira à la deuxième fondation de la pergola. Mais je mettrai un coffrage en bois autour, sinon ça risque de faire une piscine de béton 😉

20140816_184911

Pour vous donner une idée de la profondeur du trou ! J’arrive presque à me mettre entièrement dedans !

20140816_191409
Publicités

Construction de la pergola, le coupe d’envoi est donné !

Ce bois fraîchement coupé a été livré par la scierie du village voisin il y a quelques semaines. Comme les arbres venaient d’être débités, ce bois était humide et devait d’abord sécher derrière la maison. Moui, c’est une façon de parler, car il a quand même reçu la pluie et est devenu un peu grisâtre. Mais pas grave, puisque je le poncerai avant de l’imprégner. Donc, ceci est du bois de chapente provenant de sapin :

20140809_154224

Je me demandais si la scie sauteuse serait capable de découper l’épaisseur de 4 centimètres de ces morceaux de bois, mais j’avais des lames suffisamment longues et c’était tout simple. En revanche, découper un arrondi à main levée est moins évident…

20140809_154239

Voici la première pièce. Il m’en faudra encore 5 identiques. Vous conviendrez qu’il y existe de meilleurs établis qu’un coin de remorque, mais en fait ça n’est pas si mal !

20140809_154604

Il est 19h30 et les voisins sont sur leur terrasse. Ne voulant pas les déranger, j’arrête donc mon bruit pour ce soir, à regrets. Voici une ébauche de montage pour avoir une petite idée du « toit » de la pergola :

20140809_191157

Et de plus près, avec cette belle lumière de fin de journée. Le soleil commence à se coucher de plus en plus tôt (soupir !).

20140809_191245

Voici le résultat final. J’ai acheté ce plan aux Etats-Unis pour la modique somme de 5.-. Petite surprise cocasse, à laquelle j’aurais évidemment pu m’attendre : toutes les mesures sont en pouces ! Il faut donc multiplier toutes les cotes par 2.5. Mes coupes ne sont pas parfaitement droites, pour la simple et misérable raison que la scie sauteuse est « voilée » : toutes les coupes sont très légèrement biseautées, ce qui m’irrite au plus haut point car j’aime la précision !

20140809_191459

 

LE LENDEMAIN DIMANCHE….

Moui, je sais, il n’est pas de bon ton de faire du bruit le dimanche… mais comme personne n’est sur la terrasse en raison du temps instable, et que j’entends çà et là des gens qui crient ou bricolent, je me dis que… hein… on va bien me pardonner quelques coupes de bois ! Ceci fait, je stocke le bois dans mon appartement afin qu’il sèche correctement avant le ponçage et le primaire. Ici, dans ma pièce de bricolage :

20140810_214433

Et ici dans ma cuisine, où vous avez pour une fois l’occasion d’admirer cet horrible carrelage :

20140810_214352

Journée shopping mémorable !

Aujourd’hui était prévue de longue date une journée razzia shopping dans les Garden Center de Gampelen (Suisse) et de Pontarlier (France) avec ma meilleure amie Candice, qui habite au rez-de-chaussée de la maison. Youpi, on y est enfin ! Voici le parcours de cette journée magnifique mais quand même un peu épuisante 😉 Tout d’abord, halte à la Kürbishof de Gampelen. Kürbis, c’est courge en allemand. Et nous avons fait le plein de nos variétés préférées! Pour moi, uniquement des courges Thaï « Sri Tong » (les plus foncées), qui surpassent les qualités du potimarron dans le velouté, le goût châtaigne, etc. Candice pose ici avec notre razzia :

20140804_095856

Etape suivante, le garden center immense de Gampelen. Mon chariot est tellement rempli qu’il n’y a plus de place, je dois encore caser un rosier sur celui de Candice!

10384936_10152597632359717_994387787439568764_n

La voiture est tellement remplie que nous devons nous arrêter à la maison (c’est de toute façon sur le chemin de la France) afin de décharger cette première moisson de plantes.

10269528_10152597649869717_5040425243929205834_n

Pontarlier : Jardiland puis Villaverde. Même schéma, la voiture est totalement remplie. J’ai les branches du sorbier des oiseleurs sous le nez jusqu’à la place passager, tellement il est long ! Evidemment, une si grande quantité de plantes nécessite moult sacs de terreau, amendement, etc.

20140804_163147

Tadataaaam ! Voici donc les plantes achetées : tout d’abord, un hibiscus pour donner du « fleuri » un peu exotique à mes bordures.

20140804_192102

A nouveau une verveine, tout aussi grande que moi. Celle-ci plaît beaucoup aux insectes ! Derrière, un physocarpus pourpre et un rosier glauca, pourpre également : panachons les feuillages, panachons !

20140804_192131

Trois sédum pour orner un petit coin de rocaille :

20140804_192138

Gaura blanche, qui  peut atteindre les 1m50.

20140804_192144

Un phormium pourpre qui me faisait de l’oeil depuis des mois. Il faudra le rentrer l’hiver, mais je vais tenter le coup!

20140804_192152

Une cascade fleurie avec ce fuchsia très résistant. Je trouve mon massif un peu terne, celui-ci va bien l’illuminer.

20140804_192159

Une digitale qui m’a séduite par ses tons doux pêche-rosé :

20140804_192206

Un magnifique géranium vivace, qui fleurira l’année prochaine (merci Malo pour le conseil, car je ne suis pas une fan des géraniums en général… je me laisse gentiment convertir)!

20140804_192215

Le sorbier des oiseleurs, mesurant bien 2m50 et qui a coûté 14.50 euros. Je n’ai pas trop compris pourquoi c’était si peu cher… mais tant mieux. Les petits piafs vont être contents !

20140804_192309

Et une merveille que je cherchais depuis des années : des oxalis pourpres! A hiverner eux aussi. Ils sont magnifiques dans ces vases médicis !

20140804_192554

Petite idée de composition… Mouais, il faudra encore étoffer… mais je vais peut-être attendre l’an prochain de voir comment les plantes se seront développées.

20140804_202923

Ce soir, c’est cueillette de limaces. Considérant qu’elles ont tout autant le droit de vivre que moi, je préfère les ramasser et les apporter dans les champs, non loin de chez moi. Pour les plantes plus délicates, je suis hélas obligée de mettre des granulés… sinon rien ne lèverait.

20140804_202033

Et pour finir, installation de cette petite mangeoire à oiseaux. Elle était normalement à suspendre, mais je préfère l’avoir sur piquet. J’ai donc bidouillé une installation et je trouve ça trop joli !

20140804_192230

Dessouchage par le feu, souche 2 (sur 5)

La lutte contre les souches continue ! Après l’arrachage manuel de la première à la pelle, pioche, tronçonneuse, genoux, mains, lombaires, je teste le dessouchage par le feu! Cette cliente est la plus petite de toutes (diamètre environ 20cm)… mais présente le formidable inconvénient d’être encore « verte ». C’est à dire qu’elle n’est pas morte – et encore moins sèche – puisque des repousses se manifestent régulièrement sur la souche même. Comme j’en ai marre d’essayer de l’éviter avec la tondeuse, je décide de lui régler son compte. Belle aubaine, c’est le 1er août (notre fête nationale en Suisse) et l’habitude est de faire des feux. Je profite donc de l’occasion, car il n’est pas bien vu de faire des feux de jardin. Le gros de l’opération est de creuser une tranchée tout autour de la souche. Puis, installation du papier journal arrosé de pétrole lampant. J’avais un fond dans une bouteille dont je ne savais absolument pas quoi faire, depuis des années, ça tombe bien. Crac, une allumette et c’est parti. Quel malheur de ne pas avoir un bon cervelas sous la main ! Parfois, je maudis mon végétarisme :

20140801_204151

Le lendemain, il ne reste qu’un tas de cendres fumant – indiquant que la carbonisation se poursuit en sous-marin. Une petite pointe de souche dépasse, mais c’est comme un iceberg : l’essentiel est caché, même si la souche a bien fondu depuis la veille.

20140802_102938

Bien sûr, je ne peux pas m’en empêcher, je vais gratouiller avec la barre à mine. Ca craque, c’est bientôt prêt ! Sur ce, je rallume un petit feu pour obtenir de la nouvelle braise.

20140802_183826

Après un dernier « crac », la dernière racine cède ! Voilà la souche délogée de son trou. Au passage, une photo mémorable a été ratée : Delphine sautillant sur la barre à mine, glissant comme dans les dessins animés – les deux pattes en avant – et retombant sur ses fesses ! Le rembourrage était bon, aucun dégât n’est à déplorer. Attendons que cela refroidisse (la braise, pas les fesses), changeons la terre et installons le rosier Colette à la place !!!!

20140802_185136

Prochain candidat : ce monumental mastodonte (hêtre). Mais au moins, coupé en 2012, il est sec, LUI !

20140802_185456

Le jardin à début août

Avec la pluie de ces dernières semaines, je décide de faire l’acquisition d’un imperméable de qualité. Ce super Jack Wolfskin était soldé 99.- au lieu de 219 ! Et au niveau qualité, rien à redire ! On peut l’ajuster de partout. Qui pourrait pourtant croire qu’en mesurant 1m56 et pesant 60kg, je doive m’habiller en XXL? Hé oui, c’est bien un XXL! Et je trouve pourtant qu’il me va bien, je ne flotte pas dedans! Il y a juste une marge suffisante pour porter un bon pull en-dessous pour les jours plus froids, mais sans plus! Tsss… et après on s’étonne que certaines filles se croient grosses? Ces tailles sont honteusement trafiquées ! En tout cas, ça ne marche pas avec moi, toc !

20140802_101158

Voici une vue de ma plate-bande préférée, avec Schatz tout au fond sur le muret. Il y a encore six mois, il n’y avait AUCUNE plante ici !

20140801_183135

Et tout d’abord, voici mon petit chéri, le rosier Glamis Castle. Seulement quelques mois en terre et ce généreux petit bonheur m’offre déjà 16 roses !!!! Et le parfum… très doux et délicat, on dirait sentir un pot de poudre pour bébé.

20140802_184239

L’hortensia « vanille-fraise » était plutôt teinté vanille depuis le début de sa floraison, il commence à passer à la fraise ! En terre lui aussi depuis quelques mois, il m’offre déjà 7 belles fleurs ! Commandé par correspondance, sa découverte m’avait pourtant un peu déçue, avec ses rameaux maigres et sa forme improbable. Mais une taille réfléchie au prochain printemps rétablira les proportions. Pour l’instant, j’en suis ravie !

20140802_184250

Ce chouchou, que j’avais en pot depuis bien 5 ans, avant que je n’achète la maison, est pour la première fois en pleine terre. Et même s’il craint toujours le soleil (même léger), il semble avoir adopté son nouvel emplacement, avec ce beau cadeau de fleurs.

20140802_184307

Même parcours pour cet hosta. Alors lui, il s’éclate et le prouve avec ces multiples fleurs !

20140802_184318

Le rosier Ghislaine de Féligonde, reçu par poste avant-hier, est photographié ici après avoir passé sa première nuit en terre. Et il se porte comme un charme ! Il a même plusieurs petits boutons de fleurs. J’espère qu’il les gardera, afin de produire de belles roses comme sur cette photo de droite

Le rhododendron « Gomer Waterer » est arrivé en même temps que le rosier. Et comme pour tout rhodo, il a besoin de terre de bruyère. Ils sont tellement beaux, mais je redoute toujours de les acheter, en raison du trou monumental à creuser pour leur installation ! Vous pouvez imaginer la profondeur de celui-ci, dont le bord m’arrive aux genoux !

20140801_165418

Après avoir versé 100 litres de terre de bruyère dans le trou de plantation, force est de constater qu’il en manque encore ! Lui, il a intérêt à faire de belles fleurs au printemps prochain ! Mais il est déjà plein de boutons floraux, youpi !

20140801_173211

Casser des branches est toujours très douloureux. Je décide de profiter de cette « occasion » pour tenter des boutures de chèvrefeuille et de rhododendron « Alfred ».

20140802_140256

Pendant ce temps-là, la sentinelle de la chatière veille consciencieusement, tout en observant la jardinière s’activer.

20140801_171607

Il est 23h00, mais je ne veux pas aller me coucher sans conseiller la visite du formidable site de Malo « LES CHRONIQUES DE MON JARDIN« . Si les choses vont comme je l’espère, je ne peux que souhaiter que mon jardin ressemble au sien ! Quel goût, quel travail, mais quelles récompenses fleuries !! Une mine d’inspirations ! J’ai d’ailleurs pioché des idées de plantes dans ma dernière commande !